L’isolation thermique de sa maison : par l’extérieur ou par l’intérieur ?

Une habitation bien isolée permet de faire des économies et de bénéficier d’un confort thermique non négligeable. Deux techniques possibles : l’isolation intérieure et l’isolation extérieure.

L’isolation extérieure

L’isolation par l’extérieur consiste à envelopper un bâtiment d’un manteau spécial. Dans le cas d’un ravalement de façade ou d’une rénovation complète, il est intéressant d’opter pour une isolation extérieure. Vous ferez ainsi d’une pierre deux coups.

Cette technique n’est cependant pas recommandée pour les façades plus anciennes comprenant des contraintes architecturales telles que des frises, motifs, balcons ou sculptures en raison notamment des ponts thermiques. De plus, elle modifierait l’aspect du bâtiment et par conséquence son charme. Sachez que tous les bâtiments ne peuvent pas être traités de cette façon (bâtiment classé, protégé…), il convient donc de se renseigner auprès de l’administration communale puisqu’en changeant l’aspect extérieur de votre habitation, des démarches administratives s’imposent.

Pour isoler de l’extérieur, une entreprise spécialisée colle un isolant sur le mur extérieur de l’habitation qui est recouvert d’un enduit spécifique, puis d’un enduit de finition (entre 5 et 20 mm d’épaisseur selon le type d’enduit).

Différentes techniques de pose sont disponibles selon les finitions choisies. On pourra par exemple, après la pose de l’isolant, installer une ossature destinée à recevoir différents types de parement (bois, ardoises, …).

Les gros avantages de cette technique sont : l’augmentation de la performance thermique du bâtiment, aucune réduction de surface habitable intérieure, réduction des consommations énergétiques.

Les inconvénients : ceci n’est pas possible pour tous les bâtiments, elle nécessite aussi certains ajustements en extérieur (aménagement des gouttières, système de récupération des eaux, châssis, fenêtres…)

L’isolation intérieure

C’est la plus courante et elle dépend de l’état de vos murs. Les matériaux utilisés sont notamment la laine de verre, la laine de roche, le polystyrène ou encore le polyuréthane.

Différentes techniques sont possibles : la pose, sur le mur, de panneaux combinant un isolant et un parement en plaque de plâtre ; de manière plus courante, il y a également la contre-cloison à ossature métallique qui consiste à placer l’isolant entre le mur et l’ossature. On pose par dessus des plaques de plâtre en guise de finition.

Le principal inconvénient d’une isolation par l’intérieur est la réduction de l’espace habitable et la nécessité d’aménagements intérieurs (plan électrique par exemple).

N’oubliez pas votre toiture !

Une bonne isolation de toiture vous permet de faire des économies non négligeables et surtout d’avoir un meilleur rendement thermique et éviter ainsi les pertes de chaleur. Il s’agit de la méthode la plus courante (pose de laine de verre et plaques de plâtre par dessus). En revanche, l’isolation de la toiture par l’extérieur est réalisée en utilisant des plaques rigides à poser par-dessus la couverture de toiture sur une charpente existante. Ce procédé aura l’avantage de ne pas perdre de volume et de hauteur à l’intérieur.

Des professionnels sont à votre disposition pour vous assurer un travail précis et soigné. N’attendez plus et faites appel à eux pour obtenir des réponses et des conseils par rapport à votre habitation.